Goûters goûteux... Recettes sucrées

Crêpes bretonnes (sucrées)

crêpe

Je ne vais pas mentir, même si mes origines bretonnes ne sont pas légendaires, je n’ai pas été éduquée avec la culture bretonne. On mangeait bien des crêpes (tous les mercredis :-P) mais achetée à la voisine !
Ce n’est finalement qu’en quittant ma région natale que j’ai commencé à faire mes propres crêpes. La version étudiante d’abord avec un ami exilé lui aussi de sa région d’origine : lait du supermarché, 1 œuf (trop cher…), beaucoup de sucre… ce n’était pas fameux mais c’était un repas de fête pour nous !
Plus tard, ma sœur m’a offert un livre avec une recette traditionnelle, qui m’a servi de base générale, et mon conjoint THE billig (une crêpière pour les non initiés ;-)) Evidemment il a fallu s’entraîner, mais même si mes crêpes ne valent pas celles de la crêperie de mon enfance, elles méritent maintenant largement l’appellation Krampouz ! Breizh Krampouz !
Allez je vous livre ma recette secrète 😉
Recette inspirée de Délices de notre enfance – Edition Le Télégramme

Recette pour 24 crêpes très fines. 
Temps de préparation : 15 min
Temps de cuisson : 1 min
Temps de repos : entre 1 et 12h
Difficulté : ⭐☆☆☆☆
Mon appréciation : ❤️❤️❤️❤️❤️

Ingrédients

  • 400g farine T55
  • 100g de farine de sarrasin
  • 100g sucre
  • 50g beurre
  • 50g de crème liquide à 35%
  • 6 œufs
  • 1 pincée de sel
  • 1l de lait frais entier

Déroulé

Mélangez la farine de froment et de sarrasin avec le beurre fondu et la crème fraîche, le sucre et le sel.

La farine de sarrasin apporte ici un parfum particulier à la pâte, elle est vraiment indispensable à mon goût !

Ajouter les œufs 1 à 1 en intégrant bien chaque œuf avant d’ajouter le suivant.

Verser peu à peu le lait pour délayer la pâte sans faire de grumeau.

Laisser reposer 1h minimum.

Cuire sur billig à 240°C (à défaut sur une poêle, mais c’est beaucoup moins drôle !)

Chez nous, nous cuisons les crêpes sur les deux faces, car nous les aimons kras, c’est à dire croustillante ! Mais bien-sûr, c’est une affaire de goût 🙂

Conseils…

Ingrédients :
Prenez soin de choisir de bon ingrédients. Une bonne crème, de bon œufs, un bon beurre font vraiment toutes la différence dans ces recettes. Les chefs précisent d’ailleurs souvent le chocolat, le beurre utilisé, le type de sucre… si vous souhaitez arriver au plus proche de leurs recettes, c’est une nécessité…

Billig :
Le billig (ou bilig ou pilig) est communément appelé en français, la crêpière… on parle ici de l’appareil et non pas de la dame qui fait les crêpes 😉 ! D’ailleurs on ne dit pas faire des crêpes, mais tourner les crêpes ! Evidement, vous pouvez utiliser une poêle, c’es très bon aussi ! Mais un billig apporte en plus du folklore une cuisson, une finesse… incomparable… mais bon, 16kg, 40cm… je conçois, pas facile à caser à la maison si vous ne faites des crêpes de de façon occasionnelle 😆

Rozell :
Vous voyez le truc en forme de râteau qui est utilisé pour faire les crêpes ? Ben voilà, vous savez maintenant ce qu’est un rozell 😆

Spanell :
Plus facile, spanell… spatule ! Il s’agit de la grande spatule de bois ou de métal grâce à laquelle on retourne la crêpe. Eh oui, avec un billig, impossible de faire sauter la crêpe, on la retourne tranquillement !

Kraz :
Mon terme préféré lorsque je parle de crêpe… parce que oui, je préfère les crêpes kraz… Signification : croustillante. Mais attention kraz sur les bords seulement, au centre, il faut qu’elle reste moelleuse 😉

Krampouz :
Naaannnnn là vous exagérez ! Faut-il vraiment que je traduise ce terme UNIVERSEL ?

0 comments on “Crêpes bretonnes (sucrées)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.